Catégorie : Europe

0

De William Hogarth au petit écran : représenter le Londres noir

A la surprise de personne, vous apprendrez que je suis une grande – grande – consommatrice de séries historiques, sujet pour lequel je peux me montrer intraitable. Récemment, j’ai découvert la série britannique Harlots qui, comme bon nombre de séries historiques anglaises, se défend bien : j’avais été attirée par son synopsis de départ (une plongée dans le Londres prostitutionnel des années 1760) et son actrice principale, Jessica Findlay (souvenez-vous, c’est Sibille dans Downtown Abbey) mais si je vous en parle aujourd’hui, c’est pour sa représentation des minorités noires londoniennes. Très vite, j’ai en effet été frappée par la variété des personnages Afro-descendants, qui recoupait une bonne part de mes lectures. Aujourd’hui donc, je vous propose de partir à la découverte des minorités noires de Londres, au prisme de la série Harlots !

0

Black Scotland

Ce carnet de thèse, vous le savez, est l’occasion pour moi d’explorer de nouvelles pistes de recherches : vous l’aurez remarqué, ces derniers mois je me suis éloignée de plus en plus du cadre bordelais pour m’intéresser à des expériences françaises et européennes. Ces excursions sont en effet l’occasion de découvrir de nouveaux parcours et, plus prosaïquement, d’enrichir ma bibliographie sur le sujet. Pour cette fin d’année, j’avais plus particulièrement envie de m’intéresser aux cas anglais et écossais : par facilité d’abord (rapport que je maîtrise la langue des universitaires s’intéressant à ce sujet), par intérêt académique (car ces territoires offrent de nombreuses similarités avec la France) et, je dois l’avouer, surtout par intérêt personnel. Pour bien faire les choses, j’ai décidé de commencer par l’Ecosse, pays avec lequel j’entretiens une relation toute particulière pour y avoir vécu quelques mois et pour avoir envie, depuis, de venir m’y installer. Bref, mon pays de coeur méritait bien que je lui consacre un article entier !

0

Un musicien oublié : Georges Bridgetower

Quoi de mieux que la Fête de la musique pour célébrer un musicien oublié ? Une fois de plus, c’est le destin d’un Afro-descendant que je vous propose de découvrir aujourd’hui, Georges Bridgetower : à défaut d’être Bordelais, ce dernier recoupe mon champ d’étude puisqu’il a vécu entre 1778 et...