Catégorie : Billets

0

Avant Dumas : Piis et Barbault Royer

Pour ce retour virtuel, j’avais envie de me pencher sur la vie de deux écrivains de couleur actifs sous la Révolution française. Si Alexandre Dumas est sans doute le premier auteur français d’origine africaine qui vient à l’esprit (et encore, cet aspect de sa vie est ignoré de beaucoup), il est important de rappeler que cela n’en fait pas un individu unique ou exceptionnel. Au contraire, son parcours s’inscrit dans des phénomènes anciens, visibles dès l’Ancien Régime.

0

Des escrimeurs venus d’ailleurs

Il y a quelques jours sur Twitter, je suis tombée sur une image assez inhabituelle : celle d’un homme noir, en train de réaliser des pas d’escrime, représenté dans un manuscrit germanique du XVIe siècle. Loin d’être une image isolée, il s’agit au contraire d’une figuration récurrente dans les manuels d’escrime de cette époque, comme l’a montré Jacob Deacon […] Dans cet article, j’aimerais donc une fois de plus faire le lien entre ces représentations et les archives : que nous disent ces dernières de la pratique de l’escrime chez les hommes noirs en France jusqu’au début du 19e siècle ?

0

La Réole, 1815 : une histoire de rebelles Noirs

Après 6 mois d’absence sur ce blog, je reviens avec une histoire croustillante que j’ai eu l’occasion de creuser pour la publication de ma thèse (si tout se passe bien, elle sera sur vos étals au printemps 2021). J’ai pour la première fois découvert cette anecdote en fouillant le catalogue des bibliothèques municipales de Bordeaux qui mentionnait un ouvrage paru en 1907 à Agen, avec pour titre “Florian et ses bandes de partisans en 1814 et 1815” et pour sous-titre “La bande de Beaupuy dite des nègres “, qui causa des incidents à La Réole en juillet 1815” : il n’en fallait pas plus pour piquer ma curiosité !

4

Casimir Fidèle : un chef noir à Bordeaux à la fin du XVIIIe siècle

Chose promise, chose dûe : je prends enfin le temps de vous écrire un article consacré à l’un des hôteliers les plus célèbres de Bordeaux à la veille de la Révolution. Et pour cause : aujourd’hui on va parler de Casimir Fidèle, un pâtissier et entrepreneur d’origine africaine. Je vous emmène aujourd’hui découvrir son parcours et son commerce, tous deux exceptionnels !

0

De William Hogarth au petit écran : représenter le Londres noir

A la surprise de personne, vous apprendrez que je suis une grande – grande – consommatrice de séries historiques, sujet pour lequel je peux me montrer intraitable. Récemment, j’ai découvert la série britannique Harlots qui, comme bon nombre de séries historiques anglaises, se défend bien : j’avais été attirée par son synopsis de départ (une plongée dans le Londres prostitutionnel des années 1760) et son actrice principale, Jessica Findlay (souvenez-vous, c’est Sibille dans Downtown Abbey) mais si je vous en parle aujourd’hui, c’est pour sa représentation des minorités noires londoniennes. Très vite, j’ai en effet été frappée par la variété des personnages Afro-descendants, qui recoupait une bonne part de mes lectures. Aujourd’hui donc, je vous propose de partir à la découverte des minorités noires de Londres, au prisme de la série Harlots !

0

Black Scotland

Ce carnet de thèse, vous le savez, est l’occasion pour moi d’explorer de nouvelles pistes de recherches : vous l’aurez remarqué, ces derniers mois je me suis éloignée de plus en plus du cadre bordelais pour m’intéresser à des expériences françaises et européennes. Ces excursions sont en effet l’occasion de découvrir de nouveaux parcours et, plus prosaïquement, d’enrichir ma bibliographie sur le sujet. Pour cette fin d’année, j’avais plus particulièrement envie de m’intéresser aux cas anglais et écossais : par facilité d’abord (rapport que je maîtrise la langue des universitaires s’intéressant à ce sujet), par intérêt académique (car ces territoires offrent de nombreuses similarités avec la France) et, je dois l’avouer, surtout par intérêt personnel. Pour bien faire les choses, j’ai décidé de commencer par l’Ecosse, pays avec lequel j’entretiens une relation toute particulière pour y avoir vécu quelques mois et pour avoir envie, depuis, de venir m’y installer. Bref, mon pays de coeur méritait bien que je lui consacre un article entier !

0

Isaac et Placide Louverture : un conflit familial porté sur la place publique

Il y a deux semaines, nous avions laissé les deux frères Louvertures à leurs occupations respectives : tandis que Placide, bourgeois d’Astaffort, se mêle à l’élite rurale, Isaac entreprend depuis Bordeaux de redorer le blason de son père et entretient ses contacts avec Haïti. La distance n’empêche cependant pas les...

0

D’Astaffort à Bordeaux : les vies séparées des fils Louverture

Il y a deux semaines, nous avions laissé Placide et Isaac en 1817, respectivement âgés de 36 et 31 ans, alors que leur mère vient de mourir. Cette année est une vraie charnière : à partir de ce moment-là, les deux frères entérinent leur séparation en s’éloignant géographiquement l’un de l’autre. Leur attitude à l’égard de leur pays de naissance est également radicalement différente et témoigne de deux méthodes bien distinctes de survie en Aquitaine : tandis que Placide s’assimile de plus en plus à l’élite blanche et locale du pays, Isaac continue d’entretenir un lien très fort avec Haïti. Il est cependant important de noter que tous deux bénéficient d’une pension versée par le ministère de la Marine qui leur permet d’avoir une certaine stabilité financière.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search