Auteur : Julie Duprat

0

Les soeurs Raimond

Dans la famille Raimond, on cite surtout le fils Julien : ce dernier, né en 1744 à Haïti, était un “homme de couleur” selon les terminologies raciales de l’époque qui s’est fait connaître pour son rôle politique sous la Révolution française. Il n’est pourtant pas le seul qui mérite notre attention : Julien Raimond a en effet (au moins) 7 frères et soeurs ayant atteint l’âge adulte, tous issus de l’union entre le colon Pierre Raimond et la libre de couleur Marie Bégasse. Aujourd’hui, je vous propose donc de nous attarder sur la vie d’Agathe, Elisabeth et Geneviève.

3

D’esclaves à danseurs sous l’Ancien Régime

Faire de la recherche en histoire, c’est souvent une question d’alignement : le hasard, sans doute un peu provoqué, met plusieurs éléments sur notre route, qui force à s’intéresser à une question en particulier. En l’occurrence, en juin, le décès de l’historienne Sylvie Granger et la découverte d’une très beau tableau, m’a forcé à m’intéresser de plus près aux maîtres de danser affranchis exerçant en métropole.

0

Les “Black Poors” de Bordeaux (1784-1815)

Ce titre à moitié anglais – et je m’en excuse – n’est pas anodin : à l’heure actuelle, les études sur les “Black Poors” à l’époque moderne autrement dit les “Noirs pauvres” est un fait essentiellement anglophone. L’étude des populations noires précaires a notamment été introduite par un ouvrage fondateur de Stephen Braidwood. Comme souvent, ces lectures anglaises agissent sur ma recherche comme un déclencheur : forcément, lorsque j’ai pris connaissance de cet ouvrage, j’ai voulu creuser ce sujet pour un terrain que je connais bien, celui de Bordeaux.

0

Paroles de propriétaires dans les bouches des esclaves : de l’usage de faux discours durant la Révolution

Une fois de plus, l’inspiration pour ce nouvel article de blog me vient directement de la Bibliothèque historique de la Ville de Paris, mon (nouveau) lieu de travail. Pour la 18emiste que je suis, et, il faut l’avouer, la compulsive amatrice de Révolution depuis quelques années, cette bibliothèque contient une...

1

Avant Dumas : Piis et Barbault Royer

Pour ce retour virtuel, j’avais envie de me pencher sur la vie de deux écrivains de couleur actifs sous la Révolution française. Si Alexandre Dumas est sans doute le premier auteur français d’origine africaine qui vient à l’esprit (et encore, cet aspect de sa vie est ignoré de beaucoup), il est important de rappeler que cela n’en fait pas un individu unique ou exceptionnel. Au contraire, son parcours s’inscrit dans des phénomènes anciens, visibles dès l’Ancien Régime.

0

Des escrimeurs venus d’ailleurs

Il y a quelques jours sur Twitter, je suis tombée sur une image assez inhabituelle : celle d’un homme noir, en train de réaliser des pas d’escrime, représenté dans un manuscrit germanique du XVIe siècle. Loin d’être une image isolée, il s’agit au contraire d’une figuration récurrente dans les manuels d’escrime de cette époque, comme l’a montré Jacob Deacon […] Dans cet article, j’aimerais donc une fois de plus faire le lien entre ces représentations et les archives : que nous disent ces dernières de la pratique de l’escrime chez les hommes noirs en France jusqu’au début du 19e siècle ?

1

La Réole, 1815 : une histoire de rebelles Noirs

Après 6 mois d’absence sur ce blog, je reviens avec une histoire croustillante que j’ai eu l’occasion de creuser pour la publication de ma thèse (si tout se passe bien, elle sera sur vos étals au printemps 2021). J’ai pour la première fois découvert cette anecdote en fouillant le catalogue des bibliothèques municipales de Bordeaux qui mentionnait un ouvrage paru en 1907 à Agen, avec pour titre “Florian et ses bandes de partisans en 1814 et 1815” et pour sous-titre “La bande de Beaupuy dite des nègres “, qui causa des incidents à La Réole en juillet 1815” : il n’en fallait pas plus pour piquer ma curiosité !

2

Les militants noirs à Paris sous la Révolution

Il y a un mois, j’ai eu l’occasion de rédiger un billet de blog pour L’Histoire à la BnF à l’occasion de la célébration de la deuxième abolition de l’esclavage. J’avais choisi de parler des premiers militants noirs et métis ayant oeuvré à Paris pour l’abolition de l’esclavage. Alors que...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search